MON COMPTE : MOT DE PASSE :
Mot de passe oublié ?
    Créer un compte

0 Article(s)

0 €

Email

09 51 72 83 37

Librairie ouverte
du mardi au samedi
10h30-12h30 &
14h30-19h00

Page FACEBOOK de la librairie

Nos conférences et activités

(sauf mention contraire, ces activités
ont lieu dans
 
notre salle, 2 rue
des Antonins, Lyon 5e, à 19h30

 

Samedi 18 sept (9h30-12h30) : Visite alchimique du
Vieux-Lyon
, avec Pierre-Alexandre Nicolas (30 €)
Samedi 18 sept (14h30-18h30) : Visite énergétique
de la Cathédrale Saint-Jean
, avec Pierre-Alexandre Nicolas (35 €)


Week-end
avec Pierre de Vèvre sur l’hermétisme
Vendredi 24 sept 14h-17h : Visite hermétique
De Saint Paul
à Saint Georges, en passant par les 3 Maries et Saint Jean
(30 €)
Vendredi 24 sept 19h30 : Conf. Energie Universelle :
Alchimie du Nouveau Monde
(10 €)
Samedi 25 sept 10h-17h : Atelier - Alchimie opérative
& Hermétisme
(70 €)
Samedi 25 sept 19h30 : Conf Signes Runiques,
idéogrammes cosmiques
Dimanche 26 sept 10-17h : Atelier Initiation
hermétique au Tarot de Marseille

Mardi 28 sept, 19h30 : Présentation d´une nouvelle méthode de
soins, par Christian-Jacques André (10 €)

Vendredi 1er oct, 19h30 : L’enseignement de G.I. Gurdjieff.
Présentation par le Groupe Guurdjieff de Lyon (10 €)

Reprise des week-end avec Pascal Bouchet 

* vendredi 5 nov 19h30 : Conférence Le Langage alchimique

des oiseaux, par Pascal Bouchet (10 €)
* samedi 6 nov : Séminaire Alchimie et Voie Intérieure,

(Cours n°1 80 €) 

* dimanche 7 nov : Séminaire Alchimie et traditions initiatiques,
(Cours n°2 80 €)

* samedi 4 et dimanche 5 décembre : Séminaire Le Langage
alchimique des Oiseaux 
 (Cours n°3 sur 2 jours 160 €)

 

A venir :

* conférence Les Energies de la Ville de Lyon,
par Pierre-Alexandre Nicolas (10 €)
* une soirée pour faire le point sur les recherches scientifiques
et médicales en lien avec la situation actuelle.

_____________________________________

 

* Vidéo de l´alchimiste Patrick Burensteinas
à la librairie Cadence, le 28/10/2015



CHESTOV Leon Le pouvoir des clés Librairie Eklectic

Le pouvoir des clés

Auteur : CHESTOV Leon
Editeur : BRUIT DU TEMPS
Nombre de pages : 0
Date de parution : 02/10/2010
Forme : Livre ISBN : 9782358730204
BRUTPS01

NEUF Normalement disponible sur commande
Prix : 29.50€

Tome VII des oeuvres telles que Chestov les avait lui-même ordonnées, Le Pouvoir des clés marque un tournant dans son oeuvre, désormais plus ouvertement orientée vers le questionnement de la foi.
Le pouvoir des clés, pour Chestov, c’est ce droit que s’arroge chaque homme, qu’il soit catholique ou athée, d’ouvrir pour lui-même et pour ses proches les clés du royaume des cieux, de croire que, s’il fait le bien, il obtiendra le paradis. Or, pour Chestov, l’homme doit renoncer à l’idée que ce pouvoir est entre ses mains, la vérité ne commence qu’au moment où la raison perd pied. On la trouve chez ces hommes (de Plotin à Nietzsche, de Shakespeare à Dostoïevski) qui, à un moment de leur vie, ont perdu toutes les clés et ont connu une expérience qui est de l’ordre de la révélation.
Comme tous les livres de Chestov, et comme les grands livres de Nietzsche, Le Pouvoir des clés est construit sans esprit de système, en courts chapitres qui sont autant de petits essais, brillamment écrits, sans jargon philosophique. Il contient en outre le premier article de Chestov sur Husserl, écrit dès 1916. Husserl, avec son projet d’établir définitivement "la philosophie comme science rigoureuse", est pour Chestov l’adversaire absolu – mais les deux philosophes s’estiment et se rencontrent à plusieurs reprises. "Memento mori" contribua, lors de la parution de sa traduction en 1925, à l’introduction de la phénoménologie en France.

Né à Kiev dans une famille juive, Léon Chestov (1866-1938) commence dès 1895 à fréquenter les cercles littéraires et philosophiques russes. Après la parution de son second livre, L’Idée du bien chez Tolstoï et Nietzsche, Diaghilev lui propose de collaborer à sa revue Le Monde de l’art. Après avoir vécu en Suisse, en Italie, en Allemagne, il émigre définitivement de Russie en 1920 pour se fixer à Paris jusqu’à la fin de sa vie.