MON COMPTE : MOT DE PASSE :
Mot de passe oublié ?
    Créer un compte

0 Article(s)

0 €

Email

09 51 72 83 37

Librairie ouverte
du mardi au samedi
10h30-12h30 &
14h30-19h00

Page FACEBOOK de la librairie

Nos conférences et activités

(sauf mention contraire, ces activités
ont lieu dans 
notre salle, 2 rue
des Antonins, Lyon 5e, à 19h30


 

_____________________________________

 

* Vidéo de l´alchimiste Patrick Burensteinas
à la librairie Cadence, le 28/10/2015



Inconnu Eau, la médiatrice (L´). Volume 1 - DVD Librairie Eklectic

Eau, la médiatrice (L´). Volume 1 - DVD

Auteur : Inconnu
Editeur : ESSENC´IEL
Nombre de pages : 0
Date de parution : 02/12/2009
Forme : DVD ISBN : -
ESSENCIEL01

NEUF habituellement en stock
Prix : 20.00€

"Le plasma de Quinton
La biodynamisation de Marcel Violet
La bioélectronique de Louis-Claude Vincent

1ére partie : En 1897, René QUINTON vide un chien de son sang. Il administre à l’animal de l’eau de mer, le chien revient à lui et se lève. Le directeur des laboratoires Quinton en Espagne ainsi qu’un médecin homéopathe à la retraite explique la conception et l’origine de ce sérum et les multiples applications pour la santé.

2nde partie : En 1961 Marcel VIOLET à 75 ans déclare : «Cela fait 15 ans que je bois de l’eau dynamisée. Je puis affirmer que je suis à l’abri de toutes les maladies.».
Le fabricant du système de dynamisation de l’eau Oli-Dyn, ainsi que des extraits de la conférence de Marcel Violet, un des père de la biodynamisation en France racontent la genèse de la découverte jusqu’au expériences pratiques actualisées à nos jours.

3ème partie : En 1952, Louis-Claude VINCENT fait une expérience dans des marais où le paludisme sévit. Il ne se vaccine pas et boit exclusivement de l’eau bioélectroniquement pure. Malgré les piqûres de moustiques, il ne contracte pas la maladie.
Le concepteur du bioélectronimètre, ainsi que la présidente de la bioélectronique apporte leur vision des paramètres mesurables et nécessaires à la définition d’une eau pure et vitale.




En 1952, Louis-Claude VINCENT fait une expérience dans des marais où le paludisme sévit. Il ne se vaccine pas et boit exclusivement de l’eau bioélectroniquement pure. Malgré les piqûres de moustiques, il ne contracte pas la maladie."