MON COMPTE : MOT DE PASSE :
Mot de passe oublié ?
    Créer un compte

0 Article(s)

0 €

Email

09 51 72 83 37

Page FACEBOOK de la librairie

Nos conférences et activités

(sauf mention contraire, ces activités ont lieu dans

notre salle, 2 rue des Antonins, Lyon 5e, à 19h30)


* Samedi 4 juillet 09:30 - Atelier d´initiation à la

radiesthésie, par Christian-Jacques André (80 €)


* Samedi 4 juillet 8h30 - Visite énergétique des Monts du Lyonnais
- en soutien à la Librairie - PAF 50 €


* Vendredi 17 juillet, 19h30 - Conférence Les Arêtes de Poisson et les Templiers,
par Walid Nazim (10 €)


* Week-end sur l’Alchimie et l’hermétisme, avec Pascal BOUCHET

Vendredi 28 août 19:30 - Conférence - La voie du feu sacré, par Pascal Bouchet (10 €)

Samedi 29 & dimanche 30 août 10h-18h – Séminaire Alchimie et Tarot, par Pascal Bouchet (160 €)

 

_____________________________________

 

* Vidéo de l´alchimiste Patrick Burensteinas
à la librairie Cadence, le 28/10/2015



LELOUP Jean-Yves Le philosophe et le djihadiste Librairie Eklectic

Le philosophe et le djihadiste

Auteur : LELOUP Jean-Yves
Editeur : PRESSES du ChÂtelet
Nombre de pages : 185
Date de parution : 18/05/2016
Forme : Livre ISBN : 9782845926462
PDC04

NEUF Normalement disponible sur commande
Prix : 16.00€

Début des années 90. Mohammed, un jeune Marocain, affirme avoir reçu d’Allah la mission de détruire la chapelle Sixtine et de purifier Rome de tous les « idolâtres ».
Alerté par la sœur du terroriste, Jean-Yves Leloup, entre en relation avec lui pour le convaincre de renoncer à son projet. Il est alors pris en otage par le jeune homme, ceint d’explosifs, décidé à aller jusqu’au bout… Mais la police n’est pas loin.
Dialogue entre un djihadiste et un philosophe, ce récit est fondé sur une histoire vraie.
Il pose des questions fondamentales sur l’inspiration et l’interprétation du Coran ; mais aussi sur le nihilisme et les perversions narcissiques animant les prétendus « religieux » qui, au nom de Dieu, expriment leur haine et leur ressentiment. Il nous avertit encore de ce qui peut arriver quand l’iconoclasme et le goût du néant l’emportent sur le respect et la mémoire des monuments qui éclairent de leur diversité notre humanité une et précairement « civilisée ».