MON COMPTE : MOT DE PASSE :
Mot de passe oublié ?
    Créer un compte

0 Article(s)

0 €

Email

09 51 72 83 37

Page FACEBOOK de la librairie

Nos conférences et activités

(sauf mention contraire, ces activités ont lieu dans

notre salle, 2 rue des Antonins, Lyon 5e, à 19h30)


Mardi 8 octobre, 19h30 : Les Arêtes de Poisson
et les Templiers à Lyon
, par Walid Nazim (8 €)


Vendredi 11 octobre, 19h30 : Introduction à la 
médecine tibétaine Sowa Rigpa

par Katy Otero & Ph. Gonin (10 €)

Samedi 12 oct, 9h30-18h : Visite symbolique et 

énergétique de la Colline de Fourvière,
avec P.-A. Nicolas (70 €)

Mardi 15 oct, 19h30 : Alchimie et langue des
oiseaux dans les chansons populaires et
patriotiques
, par Yves Jacquet (10 €)

Mercredi 16 oct, 19h30 : Créer sa Vie,
avec Claudette VIDAL (12 €)

Jeudi 17 oct, 19h30 : As-tu 2 minutes ?, par Louise Gervais

Samedi 19/dimanche 20 : Ateliers interactifs 

As-tu 2 minutes ?, avec Louise Gervais

Vendredi 25 octobre, 19h30 : Les Arêtes de Poisson
et les Templiers à Lyon
, par Walid Nazim (8 €)

Jeudi 7 novembre, 19h30, La Bio-résonance Quantique,
par Christian-Jacques ANDRE  (10 €)

Vendredi 8 novembre, 19h30, Conférence : Le Langage
Alchimique des oiseaux
, par Pascal BOUCHET  (10 €)

Samedi 9 Novembre de 10h à 18h, Formation Alchimie
et Traditions iniatiques
, par Pascal BOUCHET (80 €)

 

Mardi 12 novembre, 19h30, Conférence : Secrets et mystères

du son et de la lumière par Yves Jacquet (10 euros)


Mercredi 13 novembre, 14h-18h : Visite symbolique et 

énergétique de la Cathédrale Saint-Jean
avec Pierre-Alexandre Nicolas (35 €)

 

Vendredi 15 novembre, 19h30 : L´antique cité souterraine de 

Derinkuyu par Bleuette Diot (10 €)

 

Samedi 16 et dimanche 17 novembre  (10h-17h30):

Stage de dorure sur papier par Lucie-Rose Galvani (210 euros)

 

Mardi 19 novembre, 19h30 : Le Réseau Energétique des 
 Lieux sacrés par Alain Boudet (10 euros)

 

Vendredi 22 novembre 14h30-18h30 : Visite de la cathédrale

St Jean - COMPLET

 

Vendredi 22 novembre 19h30 : Conférence Le Tarot, alphabet

du vivant par Claude Lefebvre

 

Dimanche 24 novembre 10h-17h30 : Atelier de Géométrie

Arabe et Persane par Lucie-Rose Galvani, 80 €

 

Mardi 26 novembre, 19h30 : Ayurvéda, Comment notre

nourriture affecte notre santé ? Dr Chelappan (10€)

 

Samedi 30 novembre 9h30-12h30 : Visite alchimique et

symbolique du Vieux Lyon, 30 €

 

Samedi 30 novembre 14h30-18h30 : Visite de la cathédrale

St Jean (35 €)

 

Rappel des conférences automne 2018 (en pdf)
Rappel des conférences printemps 2018 (en pdf)

Rappel des conférences automne 2017 (en pdf)

Rappel des précédentes conférences de 2016

Rappel des conférences de 2015

_____________________________________

 

* Vidéo de l´alchimiste Patrick Burensteinas
à la librairie Cadence, le 28/10/2015



LENOBLE Pierre - Yves  Le Symbolisme du Centre. Considérations métaphysiques et aspects historiques Librairie Eklectic

Le Symbolisme du Centre. Considérations métaphysiques et aspects historiques

Auteur : LENOBLE Pierre - Yves
Editeur : Arché - Edidit
Nombre de pages : 322
Date de parution : 15/05/2017
Forme : Livre ISBN : 9788872523414
ARC443

NEUF habituellement en stock
Prix : 23.00€

Le “Centre”, notion universelle connue depuis les temps les plus archaïques quoique insuffisamment mise en lumière à notre époque, désigne traditionnellement le lieu, tangible ou symbolique, le plus chargé de Sacré, le point névralgique situé au « milieu de la terre », autour duquel chaque civilisation, chaque “monde” naît, se développe et meurt. Ainsi, tout lieu saint, qu’il ait la dimension d’un vaste territoire (pensons à la « Terre Sainte » palestinienne, à la Chine dénommée l’ « Empire du Milieu » ou encore à la Suisse appelée par ses habitants « milieu du monde »…), d’une ville (Jérusalem, “Centre” du Monde pour juifs et chrétiens ; La Mecque, “Centre” spirituel de la sphère musulmane ; Rome, “Centre” de l’Empire Romain ; la cité impériale pékinoise, “Centre” de l’ « Empire céleste » chinois), d’un édifice religieux ou d’un monument sacré (le Temple de Salomon, l’omphalos de Delphes, la Kaaba mecquoise, le Palladium de Troie, les pyramides gyptiennes ou aztèques…), ou la modeste taille d’une simple habitation individuelle ou d’un petit sanctuaire secondaire, était conçu comme une imago mundi et faisait office de “Centre” de gravité d’un espace qualifié à la circonférence bien définie, où les forces chaotiques étaient chassées à l’extérieur de l’enceinte périphérique ; dans la perspective analogique et concentrique qu’avaient les Anciens, le monde connu, l’oecoumène, se trouvait au “Centre” de l’univers, la capitale sainte au “Centre” de l’oecoumène, le temple au “Centre” de la cité, l’autel où brûle le feu perpétuel au “Centre” du bâtiment sacré… C’est bien au “Centre” que toutes les directions de l’espace se rejoignent ; c’est donc là que l’ « Axe du Monde » coupe le plan horizontal, permettant aux hommes une communication directe avec les dieux, situés dans les hauteurs éthérées du ciel, mais donnant aussi l’accès au monde souterrain, résidence des morts et du Chaos primordial pré-formel (par exemple, la cité de Jérusalem communique avec le haut et le bas, car elle est caractéristiquement surnommée la « Porte du Ciel » aussi bien que la « Bouche du Tehôm », de même que Babylone était la « Porte des Dieux » comme la « Porte d’Apsû »). Du reste, il faut bien voir que dans la vision du monde particulière aux civilisations traditionnelles, l’espace habité se devait d’imiter un modèle cosmologique, mythique ou religieux : le plan terrestre, physique, était constitué comme un reflet du plan céleste, métaphysique… Les centres cérémoniels érigés par les hommes au cours de l’histoire se sont toujours présentés comme des hypostases matérialisées du seul et unique “Centre” du Monde », immatériel, siège de la divinité réunissant en elle toutes les antinomies, c’est-àdire le « moteur immobile » ou l’ « Invariable Milieu », le moyeu de la roue cosmique qui est à l’origine et à la fin de toute manifestation. À travers les écrits saints, les cosmogonies des peuples primitifs, les récits mythologiques ou les contes et légendes véhiculés par l’imaginaire populaire, le “Centre” par excellence, le séjour des dieux et des immortels, assimilé à la fois à l’ “âge d’or ” primordial et au paradis post-mortem, a été revêtu d’une floraison de symboles typiques et immémoriaux (aux significations variées mais toujours complémentaires) qu’il convient de rendre intelligibles, tels que l’ “arbre de vie”, la “montagne cosmique”, le « nombril du monde », la “porte du ciel”, la “voie des dieux”, la “caverne aux trésors”, le “séjour des bienheureux”, l’ “île des saints”, la “terre pure”, la “fontaine d’immortalité”, le “pilier universel”, le “jardin clos”, la “cité céleste”, sans oublier les divers royaumes merveilleux et autres palais magiques. Par là-même cette étude permettra de constater l’incroyable gouffre qui sépare le “vivre-dans-le-monde” traditionnel, qualifié et centré, du vide existentiel du monde moderne crépusculaire, littéralement “désaxé” et “désorienté”. Enfin et surtout, il nous faudra insister sur le fait que tout retour au
“Centre” équivaut à une quête initiatique individuelle, à une réintégration ontologique intemporellement opérative, car n’oublions pas que « le Royaume de Dieu » se situe avant tout « en nous-mêmes ».

 

*********
Pierre-Yves Lenoble est né le 25 août 1981 à Dijon. Il est titulaire d´une Licence d´Histoire à l´Université de Bourgogne. Passionné depuis son plus jeune âge par le Moyen-âge, les spiritualités du monde entier et la mythologie comparée, il se veut autodidacte, préférant la liberté de penser et la création personnelle à toute compromission universitaire. Auteur traditionaliste apolitique, sa vision du monde et ses réflexions ont été influencées par le platonisme, la philosophie médiévale islamo-chrétienne et les penseurs de la Tradition (Guénon, Coomaraswamy, Evola, Eliade...). En humble continuateur, ses travaux, qui abordent le rôle anthropologique primordial joué par le Sacré, visent à montrer l´unicité métaphysique des diverses croyances et religions humaines, et, par là-même, à mettre en lumière la grave crise spirituelle et la décadence socio-historique traversées par notre monde contemporain. Il a écrit trois ouvrages publiés aux éditions Archè Milano : 
Métaphysique du Moyen-âge en 2014, Le symbolisme du Centre en 2016 et Homo mythologicus qui paraîtra dans le courant de l´année.